2 min

Update Actions : les montagnes russes

Après la lourde chute subie par le marché la semaine dernière à cause du coronavirus, la Réserve fédérale américaine a pris des mesures draconiennes afin de tenter de soutenir l’économie. Au même moment, les élections primaires aux États-Unis ont eu leur Super Tuesday et Joe Biden en a été le surprenant vainqueur.

En résumé

  • La Réserve fédérale américaine a décidé de réduire son taux directeur de 50 points de base.
  • En Europe et aux États-Unis, les actions financières ont chuté plus lourdement que la moyenne du marché
  • Super Tuesday : Les actions du secteur des soins de santé profitent du succès de Joe Biden
Update Actions : les montagnes russes
Update Actions : les montagnes russes

La Réserve fédérale américaine a essayé en vain de stopper l’hémorragie du marché avec un discours d’encouragement. Par conséquent, la banque centrale a décidé de prendre une mesure d’urgence et de réduire son taux directeur de 50 points de base. Cette baisse de taux d’intérêt n’a pas été une surprise, mais la plupart des observateurs ne s’attendaient toutefois pas à cette annonce avant la réunion ordinaire de la Fed qui aura lieu le 18 mars.

Une action mondiale devrait suivre cette décision, puisque la décision de baisser les taux d’intérêt a été précédée d’une téléconférence avec les banquiers centraux et les ministres des Finances issus d’autres pays du G7. Le vice-président de la BCE Luis de Guindos a confirmé que le comité de la BCE en charge des taux d’intérêt était également prêt à agir. Des mesures pour faciliter l’accès des PME (petites et moyennes entreprises) aux prêts sont également envisagées. À la fois en Europe et aux États-Unis, les actions financières ont chuté plus lourdement que la moyenne du marché après les interventions de la banque centrale à cause des prévisions de taux d’intérêt plus faibles pour une période prolongée.

Alors que le nombre d’infections au coronavirus a diminué en Chine, l’impact sur l’économie se reflète à travers plusieurs indicateurs économiques. En février, la confiance des entreprises chinoises a chuté au plus faible niveau jamais atteint (35,7), qui est même inférieur au plancher de la crise financière de 2008. Le PMI Caixin des services a également dégringolé à un niveau historiquement bas.

Lors du Super Tuesday, quatorze États américains ont tenu des élections primaires et/ou des caucus pour le Parti démocrate. Les résultats ont été salués par le marché des actions américain, car Joe Biden s’est érigé en concurrent principal de Bernie Sanders pour l’investiture du Parti démocrate. Les actions du secteur des soins de santé, surtout les compagnies d’assurance maladie, ont été les grands bénéficiaires de l’avènement de Joe Biden. Celui-ci ne soutient pas les réformes controversées du système de santé proposées par Bernie Sanders.

Bernie Sanders est un fervent partisan du Medicare-for-all (la santé pour tous), ce qui aurait pour conséquence une nationalisation d’une partie des activités de soins de santé. Entre 5 % et 30 % des activités d’assurance de soins de santé seraient dès lors supprimées (en fonction de l’entreprise). Les chances de voir aboutir un projet tel que le Medicare-for-all sont toutefois minces. Non seulement Sanders doit gagner la nomination au détriment de Biden, mais il devra ensuite également battre Trump. De plus, les démocrates devront probablement obtenir la majorité au Sénat, qui est actuellement dominé par les républicains, pour faire passer la loi. Cependant, l’obstacle principal pour Sanders est peut-être bien le Parti démocrate lui-même, car de nombreux partisans s’opposent fermement au plan de Sanders --- la foi américaine dans les marchés libres est très élevée.

Piet Schimmel
Senior Thematic Equity Expert
Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.