1 min

Update Actions : Accord commercial signé !

Après 2 années de menaces et d’augmentations des barrières tarifaires, les États-Unis et la Chine ont enfin signé un accord de phase 1 le 15 janvier ! Il s’agit d’une excellente nouvelle, puisque cet accord formel témoigne d’une certaine progression en matière de propriété intellectuelle, de transfert de technologie et de services financiers.

En résumé

  • Accord commercial signé
  • La réaction du marché a été plutôt discrète
  • Les sociétés financières affichent de solides résultats
Update Actions : Accord commercial signé !
Update Actions : Accord commercial signé !

Après 2 années de menaces et d’augmentations des barrières tarifaires, les États-Unis et la Chine ont enfin signé un accord de phase 1 le 15 janvier ! Il s’agit d’une excellente nouvelle, puisque cet accord formel témoigne d’une certaine progression en matière de propriété intellectuelle, de transfert de technologie et de services financiers.

Cet accord devrait faire baisser l’incertitude qui pèse sur le commerce international. Il reste toutefois plusieurs risques liés à sa mise en œuvre : premièrement, il s’agit d’un accord bilatéral conclu en dehors du cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ; deuxièmement, la plupart des tarifs douaniers qui avaient été mis en place sont maintenus, car Trump souhaite les utiliser comme levier pour les négociations de la phase 2 de l’accord.

La réaction du marché a été plutôt discrète : sur les marchés des actions américains, les titres se négocient à des prix légèrement plus élevés, avec le S&P 500 qui flirte avec la barre des 3300 points. De son côté, les marchés européens sont restés stables. La volatilité implicite reste faible sur les marchés des actions américains et continue de baisser en Europe.

Les investisseurs attendent déjà impatiemment la prochaine saison des résultats : aux États-Unis, les sociétés financières affichent de solides résultats avec des entreprises comme JP Morgan, Blackrock, Bank of America et Citigroup qui dépassent tous les prévisions. Une confrontation avec la réalité débute. Tout écart est susceptible de provoquer de la volatilité, surtout dans les parties les plus onéreuses du marché des actions. Mais le dynamisme reste fort pour le moment et engendre des conditions de surachat au niveau des indices et génère de l’euphorie au niveau des actions.

Olivier Raingeard

Avis
Il n'y a pas encore d'avis sur cet article.